La Tunisie décline l’invitation tardive à participer au sommet de Berlin sur...

La Tunisie décline l’invitation tardive à participer au sommet de Berlin sur la Libye

Par -

La Tunisie a décliné, hier samedi 18 janvier, l’invitation à participer à la Conférence de Berlin prévue qui se tient ce dimanche, et a exprimé ses remerciements et sa considération pour l’invitation adressée, vendredi, par la Chancelière Allemande Angela Merkel au président de la République Kais Saied.

« La Tunisie se trouve dans l’impossibilité de participer à cette conférence en raison de l’invitation, parvenue tardivement, et de la non-participation aux réunions préparatoires de la conférence qui se sont tenues depuis le mois de septembre dernier », indique le département des Affaires étrangères dans une déclaration rendue publique samedi, citée par l’agence TAP.

Il précise, également, que la Tunisie avait pourtant insisté à ce qu’elle soit en tête des pays appuyant tout effort international qui prend en considération ses intérêts ainsi que ceux du peuple libyen frère.

Le ministère des Affaires étrangères a, en outre, mis l’accent sur la volonté affichée de la Tunisie de jouer un rôle efficace en tant que force de proposition aux côtés des autres pays œuvrant pour la paix et la sécurité dans le cadre de la légitimité internationale.

« La décision de la Tunisie de ne pas pouvoir répondre favorablement à l’invitation de la République Fédérale d’Allemagne (…) ne l’empêchera pas de poursuivre ses efforts soutenus pour instaurer la paix et rapprocher les points de vue entre les différentes parties libyennes ».

Le ministère des Affaires étrangères libyen du gouvernement Fayez Sarraj a appelé vendredi 17 janvier 2020, à la participation de la Tunisie au sommet de Berlin qui portera sur le dossier libyen.

L’appel a été adressé à l’ambassadeur allemand en Libye lui précisant que la participation de la Tunisie est extrêmement importante au succès du sommet, d’autant plus qu’il s’agit d’un pays voisin.

La conférence internationale sur la Libye se tiendra finalement ce dimanche 19 janvier 2020 à Berlin, a annoncé l’Allemagne, ce mardi 14 janvier. Maintes fois reportée, la conférence de Berlin qui se tiendra sous l’égide de l’Onu pour tenter de créer les conditions d’un processus de paix en Libye en proie à une guerre civile, verra la participation de plusieurs pays invités.

Un doute plane toutefois encore sur la participation des deux belligérants directs sur le terrain, le maréchal Khalifa Haftar et le chef du gouvernement reconnu par l’ONU (GNA), Fayez al-Sarraj, invités à participer à la conférence mais qui n’ont toujours pas confirmé leur présence.

Il faut rappeler, dans ce contexte que le 6 janvier 2020, la présidence de la République annonçait dans un communiqué, que le chef de l’Etat Kais Saied, avait reçu un appel téléphonique de la part de la chancelière allemande, Angela Merkel.

La chancelière allemande a invité le président de la République à effectuer une visite officielle en Allemagne. La présidence a également annoncé que l’entretien a porté notamment sur les développements dans la région et notamment le dossier libyen.

Par contre, le communiqué ne précisait pas si le président de la République a été invité à assister à la conférence de Berlin sur la Libye.

Dans la soirée, la chargée de communication au sein de la présidence de la République Rachida Ennaifer confirmait, par ailleurs que le président de la République Kais Saied n’avait pas été invité à participer à la conférence de Berlin sur la Libye.

Or, d’après ce que l’on sait, il n’a jamais été question de la participation de la Tunisie à la conférence de Berlin, du moins du côté de l’Allemagne. La visite du ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, à Tunis en octobre 2019, avait été l’occasion de clarifier les choses des deux côtés et malgré l’insistance de la partie tunisienne, Berlin n’a pas daigné inviter la Tunisie.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo