« Gouvernement du président » : Kais Saied entame ses concertations

CP : Présidence de la République

Après la chute du gouvernement Jemli à l’ARP, le chef de l’Etat Kais Saied ne semble vouloir perdre aucun instant pour démarrer le nouveau processus de formation du gouvernement.

Alors que constitutionnellement la balle est dans son camp puisqu’il est appelé à designer d’une manière consensuelle un nouveau chef du gouvernement, Kais Saied a lancé ce samedi 11 janvier les concertations politiques portant sur cette question.

Le président de la République a reçu, ce samedi 11 janvier 2020, le chef du parti Ennahdha Rached Ghannouchi pour revenir sur le rejet du gouvernement Jemli, annonce le parti Ennahdha dans un communiqué.

« Rached Ghannouchi a exprimé le souci du parti Ennahdha à dépasser cette conjoncture et à mettre en place un nouveau gouvernement dans les plus brefs délais », a-t-on indiqué.

En tout cas, la Constitution prévoit qu’à partir de mercredi 15 janvier 2020, le président de la République, Kais Saied devra engager des consultations dans un délai de dix jours avec les partis politiques, les coalitions et les groupes parlementaires, en vue de charger la personnalité jugée la plus apte, qui s’attellera à former un gouvernement dans un délai maximum d’un mois.

Le gouvernement proposé par Habib Jemli a échoué ce vendredi 10 janvier à obtenir la confiance du parlement en récoltant seulement 72 voix sur 109 requises. 134 députés ont voté contre alors que trois autres se sont abstenus.

En effet, il fallait 109 voix pour le gouvernement Jemli pour réussir cet exercice démocratique qui s’est annoncé, dès le début, périlleux.  Ainsi, c’est pour la première fois en Tunisie, qu’un gouvernement échoue à obtenir la confiance du parlement. Dans ce cas, c’est le chef de l’Etat Kais Saied qui doit prendre les choses en main et devra choisir une personnalité pour former un nouveau gouvernement.

Commentaires: