Session extraordinaire du conseil de la Choura d’Ennahdha pour discuter du « sort »...

Session extraordinaire du conseil de la Choura d’Ennahdha pour discuter du « sort » de Jomli

Par -

Le conseil de la Choura d’Ennahdha se réunit en session extraordinaire, dans la soirée de ce jeudi 9 janvier 2020 pour discuter des développements concernant le nouveau gouvernement à quelques heures du vote de confiance qui aura lieu ce vendredi 10 janvier à l’ARP et et déterminer sa position.

Selon le dirigeant d’Ennahdha Ajmi Lourimi, « Ennahdha ne cache pas ses réserves concernant la composition du gouvernement formé par Habib Jomli et dévoilée le 2 janvier“, a-t-il déclaré. ». Le conseil de la Choura se réunit pour étudier la possibilité d’introduire des changements dans cette composition avant le vote de confiance tout en menant des consultations avec les partis et les blocs parlementaires dans ce sens.

Dans sa déclaration accordée à l’agence TAP, Lourimi a surtout précisé que le conseil de la Choura examinera la réponse de Habib Jomli aux demandes formulées par le mouvement lors de la dernière réunion du conseil, notamment la nécessité d’apporter des rectifications sur la composition du gouvernement proposé et ce, avant la tenue de la plénière consacrée au vote de confiance au gouvernement.

Il a ajouté que « Habib Jomli a opté pour le choix d’un gouvernement de compétences indépendantes malgré l’opposition et les réserves d’Ennahdha », à l’heure où « Ennahdha a œuvré pour la formation d’un gouvernement politique ouvert à des compétences indépendantes sauf qu’il s’est retrouvé en dehors du processus de formation du gouvernement après que le chef du gouvernement désigné ait fait part de sa volonté de former un gouvernement indépendant, à l’écart des partis dont le mouvement Ennahdha », a-t-il encore dit.

Ajmi Lourimi a souligné que le bureau politique du mouvement présentera un rapport de la réunion du Conseil de la Choura indiquant que toutes les options sont possibles, qu’il s’agisse de soutenir Habib Jomli ou de revoir cette option.

En d’autres termes, la possibilité de « révoquer » Habib Jomli est désormais sur le tapis et sera discutée ce soir dans la mesure où la ceinture politique tant recherchée autour de ce gouvernement est absente.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo