Améliorer la situation environnementale en Tunisie, le nouveau défi de René Trabelsi

Améliorer la situation environnementale en Tunisie, le nouveau défi de René Trabelsi

Par -

Le ministère du Tourisme et le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) ont conclu, ce jeudi 9 janvier 2020, un accord au profit des journalistes. Cet accord prévoit le lancement d’un prix du meilleur produit journalistique (audio, visuel, écrit…) dédié au tourisme, qui sera présenté aux lauréats à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse célébrée chaque 3 mai. Il prévoit également de faire profiter les journalistes de réductions et d’offres au niveau des hôtels et des agences de voyages.

L’accord signé stipule également la formations des journalistes dans la couverture des événements touristiques en les soutenant à fournir des articles, enquêtes, reportages ou autres projets journalistiques pour promouvoir le tourisme et l’artisanat.

Le ministre du Tourisme, René Trabelsi, a estimé que le travail journalistique demeure important pour son département, dans le cadre de la promotion de la destination Tunisie et le suivi du travail réalisé sur terrain. « Dès le début, et depuis ma nomination, j’ai toujours dit que la collaboration avec les journalistes est cruciale pour passer un message positif sur la Tunisie, car quand on parle positivement du tourisme tunisien, on véhicule une belle image. Cette complicité entre les deux parties a pour but de promouvoir la destination à travers les journalistes et les médias tunisiens », a-t-il déclaré. « Les défenseurs n°=1 de la Tunisie d’aujourd’hui sont les journalistes. Ils sont capables d’avertir, de dénoncer et de proposer des solutions ».

De son côté, le président du SNJT, Néji Bghouri, a salué le rôle joué jusque là par René Trabelsi qui, selon ses dires, « croit réellement à la liberté de presse et au tourisme ».

« Ce dernier reste un secteur qui touche toutes les structures de l’Etat et représente un point de départ important pour notre pays. Pour notre part, en tant que journalistes, on joue un rôle social pour mettre en valeur les vertus de la Tunisie et montrer une belle image. Le tourisme, il faut le rappeler, est un secteur d’ouverture et de rencontres. On croit vraiment à cette nouvelle collaboration avec le département de M. Trabelsi! », a-t-il déclaré.

Objectif de 2020 pour René Trabelsi

Interrogé sur son plan de travail au sein du prochain gouvernement, René Trabelsi a assuré qu’il poursuivra ses efforts avec le même rythme. « Notre objectif en 2019 était d’accueillir 9 millions de touristes, on l’a atteint, même dépassé (9,430 millions) », a-t-il rappelé, indiquant qu’en 2020, la Tunisie accueillera certainement autant de touristes, même plus.

« Toutefois, nous devons nous concentrer sur d’autres points comme l’aéroport de Tunis-Carthage qui reste inadéquat pour un pays qui se dit touristique, les connectivités et les moyens de transport, la propreté, les signalisations, la classification des hôtels, etc.. », a expliqué M. Trabelsi insistant sur l’importance d’améliorer les services proposés.

Il a souligné que le volet environnemental reste primordial assurant que cette année « le combat et défi de son département sera d’améliorer la situation environnementale en Tunisie » pour ainsi attirer plus de touristes.

Bilan de la saison touristique 2019 : L’année des chiffres record

Un nombre record de touristes a été enregistré en 2019 : Jusqu’au 31 décembre 2019 9,430 millions de touristes ont séjourné en Tunisie, soit une hausse d’environ 13,6% par rapport à l’année 2018.

En ce qui concerne les recettes touristiques, elles s’élèvent à 5 619,2 millions de dinars (1 710,3 millions d’euros, 1 915,8 millions de dollars) soit une augmentation de 35,7% par rapport à 2018.

Le nombre de nuitées a également connu une augmentation considérable de 11,2% avec environ 29,400 millions de nuits passées dans les unités hôtelières tunisiennes.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo