Pour 21% des parents tunisiens, la violence physique est nécessaire pour discipliner les enfants

L’expert du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), le professeur Bassem Mustapha Aïcha, a confirmé qu’environ 21% des parents en Tunisie considèrent que « les châtiments corporels sont nécessaires pour discipliner les enfants ».

Aïcha a expliqué qu’en Tunisie, 88,1% des enfants âgés de 1 à 14 ans ont été soumis à la violence comme méthode de discipline. L’expert a noté que 84,2% du même groupe d’âge ont été victimes de violences verbales et psychologiques, tandis que 22,6% d’entre eux ont été soumis à des violences physiques et 48,9% à un autre châtiment corporel.

Pour sa part, le président de la Ligue tunisienne de défense des droits de l’homme à Mahdia, Jameleddine Sebaa a indiqué que « l’arsenal de lois garantissant les droits des enfants ne reflète pas le phénomène croissant de violence contre eux ».

Commentaires: