Chaos à l’ARP : Des députés veulent faire appel à la force...

Chaos à l’ARP : Des députés veulent faire appel à la force publique

Par -

Le président du bloc parlementaire la coalition Al Karama, Seifeddine Makhlouf, a estimé que ce que font les députés du parti destourien libre (PDL) entrave la liberté du travail. Il a appelé le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) à appliquer l’article 169 de la Constitution.

Il a également appelé le procureur de la République à intervenir, ajoutant que ce qui se passait était un crime punissable par la loi, et que la peine pouvait aller jusqu’à 3 ans d’emprisonnement avec une sanction pécuniaire.

Pour sa part, le président du bloc démocrate, Ghazi Chaouachi, a qualifié ce qui se passe de « mascarade », déclarant que le président du parlement peut faire appel à la force publique avec l’intervention du procureur de la République.

Rappelons-le, les députés du Parti Destourien Libre (PDL), ont opté, ce dimanche 8 décembre 2019, pour l’escalade.

Accompagné de la présidente du bloc, Abir Moussi, ils se sont installé dans la tribune de la Présidence de l’Assemblée des représentants du Peuple (ARP) et l’ont occupée dans le but d’empêcher le lancement de la séance plénière consacrée à l’examen du projet de loi de finances 2020.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo