Le Parlement fixe un ultimatum avant d’évacuer la salle des plénières

Le Parlement fixe un ultimatum avant d’évacuer la salle des plénières

Par -
ARP

Le bureau de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), a consacré sa réunion d’hier vendredi 6 décembre au Palais du Bardo, « aux tentatives du bloc du Parti destourien libre (PDL) de perturber le fonctionnement normal de l’ARP et ses structures, qui ont eu pour effet de porter atteinte à l’image du Parlement aux yeux des Tunisiens et de perturber cette instance vitale à un moment sensible ».

Le bureau du Parlement a décidé, à l’unanimité, selon un communiqué, d’inviter « les deux parties (en allusion à la députée du Parti destourien libre Abir Moussi et à la député du Mouvement Ennahdha, Jamila Ksikssi) à échanger des excuses au plus tard samedi à midi ».

Le bureau de l’ARP a appelé les députés du PDL qui observent un sit-in à quitter la salle plénière quatre heures après l’expiration du délai fixé, pour permettre à l’administration de préparer la salle pour tenir les réunions consacrées à l’examen du projet de loi de finances pour l’année 2020, tout en affirmant le droit d’observer les sit-in dans les espaces communs de l’ARP, rapporte l’agence TAP.

Le bureau a confirmé qu’il prendrait les mesures nécessaires pour faire évacuer la salle en application des dispositions du règlement intérieur, et pour assurer le fonctionnement normal de ses structures, au cas où ces députés ne répondront pas favorablement à l’appel, soulignant l’interdiction absolue de perturber les réunions de la présidence du parlement et du bureau de l’ARP, les séances plénières, les commissions et le travail des députés.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo