Drame d’Amdoun : Mandat de dépôt contre le propriétaire de l’agence de...

Drame d’Amdoun : Mandat de dépôt contre le propriétaire de l’agence de voyages

Par -

Un mandat de dépôt a été émis contre le propriétaire de l’agence de voyages ayant organisé l’excursion touristique vers Aïn Draham qui s’est soldée par le tragique accident du 1er décembre dernier entre Amdoun (gouvernorat de Béja) et Ain Drahem (gouvernorat de Jendouba).

Ce mandat de dépôt a été émis par le juge d’instruction relevant du tribunal de première instance de Béja, a annoncé, ce vendredi 6 décembre 2019, sur les ondes de Mosaique fm, le porte-parole du tribunal Riadh Ben Bokri.

Le juge d’instruction a interrogé le propriétaire de l’agence de voyages dans un hôpital à Tunis avant d’émettre le mandat de dépôt à son encontre, a précisé Riadh Ben Bokri.

Le propriétaire avait été place en garde à vue au lendemain du drame, le 2 décembre, sur décision du juge d’instruction chargé de l’affaire après l’ouverture d’une information judiciaire pour homicide volontaire.

Une information judiciaire a été ouverte en vertu des articles 201 et 202 du Code des procédures pénales, relatifs à des faits d’homicide volontaire avec préméditation, avait indiqué Riadh Ben Bokri.

29 morts et 17 blessés, bilan toujours provisoire

Le bilan de l’accident du bus qui s’est crashé s’est alourdi, mercredi 4 décembre après le décès de deux blessés qui ont succombé à leurs blessures. Il s’agit de Nejma Khelaïfi, sœur de Sawsen et Imène Khelaïfi, toutes deux décédées lors de la tragédie et Malak Ben Salah.

Ce bilan s’établit désormais à 29 morts et 17 blessés dont trois blessés qui ont quitté l’hôpital. Quatorze autres blessés restent hospitalisés, dont six dans un état toujours critique.

Quarante-six personnes au total étaient à bord de ce bus qui est sorti de la route et a chuté dans un ravin.

Le gouvernement invité à s’expliquer lors d’une plénière

Par ailleurs, le drame d’Amdoun sera l’objet d’une séance plénière, ce dimanche 8 décembre, au cours de laquelle les membres du gouvernement seront convoqués à une séance de questionnement.

Les ministres de l’Intérieur, de l’Equipement, du Transport, de la santé et du Tourisme seront auditionnés dans le cadre d’un débat sur les circonstances de l’accident.

Il a également été décidé de former une commission d’enquête parlementaire sur l’accident.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo