Jamila Kesiksi nie son ancienne adhésion au RCD

Jamila Kesiksi nie son ancienne adhésion au RCD

Par -

Dans un point de presse tenu ce mercredi 4 décembre sur fond de son altercation avec les députés du Parti Destourien Libre, la députée d’Ennahdha Jamila Kesiksi a catégoriquement nié les accusations de Abir Moussi concernant son ancienne adhésion au parti dissout le Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD).

« De telles rumeurs m’ont fait rire, je n’ai jamais fait partie du RCD, et les photos qui circulent sur les réseaux sociaux ce ne sont que des montages », a-t-elle expliqué.

Elle d’autre part refusé de présenter ses excuses aux députés du parti de Abir Moussi, suite à l’incident survenu hier mardi, sous le dôme de l’ARP.

Ennahdha a décidé de porter plainte contre un dirigeant du Parti destourien libre pour racisme. C’est ce qu’a annoncé le député d’Ennahdha Samir Dilou, ce mercredi 4 décembre 2019, sur les ondes de Mosaique fm précisant que Saleh Neji, visé par sa plainte, a publié une photo montrant un gorille à côté de la photo de la députée Jamila Ksiksi.

La députée noire, Jamila Ksiksi, a en effet été victime de propos racistes sur Facebook de la part de Salah Neji et a été traitée de « singe », de « moche » et « d’esclave ».

Ces insultes sont venues en réponse aux propos de la députée qui a traité certains de ses collègues de « clochards » et de « bandits » lors de la plénière d’hier à l’ARP consacrée à l’examen du projet de loi de Finances complémentaires.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo