Après une nuit d’affrontements, Jelma retrouve son calme

Après les violents affrontements qui ont lieu hier soir, entre des groupes de jeunes manifestants et les forces de sécurité à Jelma, le calme est de retour ce mardi 3 décembre 2019. Du gaz lacrymogène a été utilisé pour disperser les protestataires.

Les manifestants ont dénoncé ce qu’ils ont considéré comme une politique de marginalisation. Ils protestent également contre le chômage et les dures conditions sociales, 9 ans après la révolution et la succession des gouvernements qui, selon leurs dires, n’ont accordé aucune attention ni importance à la jeunesse des régions intérieures.

Le 29 novembre, un certain nombre de manifestants de la délégation de Jelma, gouvernorat de Sidi Bouzid avaient bloqué la route nationale numéro 3 qui relie Gafsa à Tunis suite au décès d’un jeune de la région. La victime s’était immolée au feu pour protester contre ses conditions sociales difficiles.

Commentaires: