Le cinéma tunisien grand vainqueur du Festival International du Film du Caire

Cérémonie de clôture du CIFF 2019 - Les lauréats et les membres des jurys
Cérémonie de clôture du CIFF 2019 – Les lauréats et les membres des jurys

 

Vendredi 29 Novembre 2019 s’est achevée la 41ème édition du Festival International du Film du Caire (CIFF) après un marathon de neuf jours comprenant des dizaines de films, discussions, conférences et autres événements.

153 films (des longs et des courts métrages, de la fiction, des documentaires et même des films en réalité virtuelle) de 63 pays ont été projetés, avec plusieurs séances à guichets fermés chaque jour.

De l’avis de tous les festivaliers, cette édition a été une vraie réussite sur tous les plans, surtout par le nombre de spectateurs, en nette croissance depuis deux ans.

Au cours du festival, le regretté directeur artistique, Youssef Cherif Rizkallah auquel cette édition est dédiée, a été honoré d’abord lors de la cérémonie d’ouverture et ensuite lors d’une soirée spéciale avec la projection d’un documentaire retraçant sa vie et donnant la parole à plusieurs cinéastes, réalisateurs, acteurs et critiques, qui ont raconté ses efforts et son influence dans le développement de la culture cinématographique des Égyptiens grâce à ses programmes télévisés. Youssef Cherif Rizkallah avait été membre de la commission artistique du CIFF depuis 1987 et en avait pris la présidence depuis 2000. Ont assisté à cette soirée plusieurs personnalités dont la Ministre de la Culture Ines Abdel-Dayem, le scénariste, producteur et président du festival Mohamed Hefzy et l’actrice égyptienne Lebleba.

Cérémonie de clôture du CIFF - Mohamed Hefzy
Cérémonie de clôture du CIFF 2019 – Mohamed Hefzy, président.

Cette édition a été un vrai défi pour le nouveau président Mohamed Hefzy et son équipe. Ils ont su continuer sur la lancée de 2018 et attirer un plus grand nombre de spectateurs, mais aussi d’artistes comme par exemple le cinéaste britannique Terry Gilliam, les mexicains Guillermo Arriaga, Michel Franco et Gabriel Ripstein, l’américain Billy Zane et la libanaise Nadine Labaki, honorée lors de la cérémonie de clôture.

Un magnifique décor de tapis rouge, avec en son centre un arbre doré au tronc d’Isis, pour rappeler l’affiche de cette édition, a été construit et a vu défiler presque tous les soirs des célébrités, des équipes de films de plusieurs pays et des invités prestigieux, venus participer à ce festival dans sa nouvelle et « moderne » version, qui a su parfaitement allier qualité de cinéma et belles festivités.

Lors de la cérémonie de clôture, l’actrice égyptienne Laila Eloui, a déclaré que pour elle qui assiste au CIFF depuis de très longues années, cette 41eme édition est des plus réussie, surtout par la présence d’un grand public de jeunes. Elle a alors remercié « Mohamed Hefzy, qui en toute simplicité, avec beaucoup d’efforts et d’intelligence, son sourire, son calme,  sa modestie, et malgré toutes les difficultés auxquelles il a du faire face, a pu nous réaliser avec l’aide de toute son équipe, une édition importante et différente et a pu faire faire au CIFF de grands pas en avant, en une période courte ».

Cérémonie de clôture du CIFF - Laila Eloui
Cérémonie de clôture du CIFF 2019 – Laila Eloui

Quant à Mohamed Hefzy, il a annoncé que pour cette édition, environ 40 000 billets avaient été vendus, par rapport à 15 000 billets il y a deux ans.  Il a par ailleurs rappelé que le cinéma était l’outil le plus important pour contrer toute idée fondamentaliste ou réactionnaire.

Lors de cette cérémonie , un prix honorifique a été remis par la réalisatrice égyptienne Kamla Abu Zekri à la libanaise Nadine Labaki. Réalisatrice, scénariste et actrice, cette dernière est connue pour avoir brisé les tabous et abordé dans ses films des questions fondamentales, faisant d’elle l’une des cinéastes les plus admirées de sa génération dans le monde arabe. Chacun de ses films remporte un succès aussi bien dans les festivals de cinéma, qu’auprès du public. Son dernier film Capharnaüm, qui avait remporté en 2018 le Prix du Jury au Festival de Cannes et avait été nominé aux Oscars 2019 a eu un succès planétaire et plus  particulièrement en Chine où il a rapporté en quelques mois 53 millions de dollars, soir 73% de ses recettes mondiales.

Un prix honorifique a été également remis par Mohamed Hefzy au directeur de la photographie italien Vittorio Storaro, qui a remporté à trois reprises l’Oscar de la Meilleure Photographie pour les films Apocalypse Now (1979), Reds (1981) et Le dernier Empereur (1987).

Cérémonie de clôture du CIFF - Les membres des jurys
Cérémonie de clôture du CIFF 2019 – Les membres des jurys

Le palmarès de cette 41ème édition du Festival International du Film du Caire :

Compétition internationale :

La Pyramide d’Or du meilleur film : I’m no longeur here de Fernando Frias.

La Pyramide d’argent, Prix spécial du jury du meilleur réalisateur : au réalisateur Bas Devos pour son film Ghost Tropic.

La Pyramide de bronze du meilleur premier ou deuxième film : ex aequo pour le réalisateur Michal Hogenauer pour son film A Certain Kind of Silence et pour les réalisateurs Zhang Chong et Zhang Bo pour leur film The Fourth Wall.

Le prix Henry Barakat de la meilleure contribution artistique :  Mindanao du réalisateur Brillante Mendoza (Philippine).

Le prix de la meilleure actrice :  Judy Ann Santos pour son rôle dans le film Mindanao

Le prix du meilleur acteur :  Juan Daniel Garcia Treviño pour son rôle dans le film I Am No Longer Here.

Le prix Naguib Mahfouz du meilleur scénario : Entre ciel et terre de Najwa Najjar (Palestine).

Compétition Cinéma de demain (Courts métrages) :

Mention d’honneur : Le piège de Nada Riyadh (Egypte)

Mention d’honneur : Contact Samir Syriani (Liban).

Le prix spécial du jury : Les merveilles de la dame de Pierre de Gabriel Abrantes (Portugal)

Le prix Youssef Chahine du Meilleur court métrage : Ambience de Wisam Al Jafari (Palestine).

Semaine internationale de la critique de film :

Le prix Fathy Farag de la meilleure contribution artistique : Arrest du réalisateur Andrei Cohn (Roumanie).

Le prix Shadi Abdel Salam du meilleur film : Au pays des cendres de Sofía Quirós Úbeda (Argentine).

CIFF 2019 Mehdi Barsaoui recevant le prix Meilleur Film Arabe
Cérémonie de clôture du CIFF 2019 – Mehdi Barsaoui recevant le prix du Meilleur Film Arabe

Compétition Horizons du cinéma arabe :

Le prix du meilleur film arabe non-fiction : Beirut Terminus d’Elie Kamal (Liban).

Le prix  du meilleur acteur : Ali Thamer (Irak) pour son rôle dans Haifa Street.

Le prix Salah Abu Seif pour la meilleure contribution artitique : Un fils de Mehdi M. Barsaoui (Tunisie).

Le prix Saad Eldin Wahba du meilleur film arabe : Haifa Street de Mohanad Hayal (Irak).

Divers autres prix :

Le prix du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) : Un fils de Mehdi M. Barsaoui (Tunisie).

Le prix du Meilleur film arabe, toutes sections confondues : Un fils de Mehdi M. Barsaoui (Tunisie).

Le prix de la Fédération Internationale des Critiques de Cinéma (FIPRESCI) : Fils du Danemark de Ulaa Salim (Danemark).

Le prix du public Youssef Cherif Rizkallah : Let’s Talk de Marianne Khoury (Egypte).

Félicitations à tous les lauréats et en particulier au jeune réalisateur tunisien Mehdi Barsaoui, dont le premier long métrage de fiction Un fils a remporté trois prix!

Neïla Driss

Lire sur le même sujet:

Commentaires: