Zied Laadhari : « Habib Jomli n’est pas le bon choix… »

Zied Laadhari, qui a annoncé sa démission du Secrétariat général et du bureau exécutif du parti Ennahdha et sa renonciation à toutes les responsabilités au sein du parti, est longuement revenu sur les raisons d’une telle décision.

Estimant notamment que le choix de Habib Jomli pour la présidence du gouvernement n’est pas du tout judicieux, Zied Laadhari s’est longuement expliqué, vendredi 29 novembre 2019, sur la chaîne Attessia.

Il considère que le choix de Habib Jomli en tant que prochain chef du gouvernement n’est pas judicieux et émet des réserves quant à son indépendance vis-à-vis d’Ennahdha et quant à ses compétence pour un tel poste.

Zied Laadhari a, en effet, souligné que Habib Jomli n’a jamais appartenu à Ennahdha mais reste tout de même proche du mouvement. Il estime, par ailleurs, qu’au niveau de la compétence, il aurait plus judicieux d’opter pour d’autres personnalités beaucoup plus reconnues que Habib Jomli.

Zied Laadhari indique qu’il n’avait jamais entendu parler de lui et espère avoir tort sur ses compétences mais indique qu’à ce stade il n’est plus du tout opportun de se tromper ou de perdre du temps car la Tunisie passe par une phase critique.

Zied Laadhari est également revenu sur ses désaccords au sein d’Ennahdha indiquant qu’il n’a pas été convaincu de plusieurs choix du mouvement, critiquant au passage le Conseil de la Choura qui a désigné Habib Jomli et soulignant que le Conseil n’est pas le plus apte à désigner un chef de gouvernement dans une phase aussi critique.

Zied Laadhari a confié également n’être pas convaincu de tout le processus en cours, de la manière dont se déroulent les concertations, des rencontres. « Quand je vois Habib Jomli rencontrer Saïd Jaziri à deux reprises, quand je vois la série de rencontres folkloriques, quand je vois ses conseillers, je me dis que le pays fait fausse route ».

Commentaires:

Commentez...