« L’UGTT n’a rien à cacher », assure Bouali Mbarki

Bouali Mbarki

Sur fond de la décision de l’Instance Nationale d’Accès à l’Information obligeant l’UGTT à publier ses données et rapports financiers, son secrétaire général adjoint Bouali Mbarki a estimé que cette dernière n’a rien à cacher.

Dans une déclaration accordée à Shems FM, il a expliqué que tous les états financiers de l’UGTT sont déjà publiés et communiqués aux parties concernées. Il a cependant affirmé que l’UGTT n’a reçu, jusqu’à présent aucune décision de l’instance précitée.

Dans un communiqué rendu public hier jeudi 28 novembre, l’Instance nationale d’accès à l’information a émis 42 nouvelles décisions dans le cadre des prérogatives qui lui sont attribuées et relatives à l’examen des plaintes concernant le refus de demandes d’accès à l’information.

L’Instance a affirmé avoir tranché sur une plainte déposée contre l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) et relative à l’accès des rapports des vérificateurs des comptes de la centrale syndicale, du rapport financier adopté lors du 23ème congrès de l’organisation des ouvriers et des données de certains syndicalistes, relevant de l’UGTT, qui bénéficient du droit de mener exclusivement une activité syndicale.

A cet égard, le conseil de l’Instance a émis une décision contraignante pour l’UGTT de fournir au plaignant les informations demandées.

Cette décision intervient en application des dispositions des articles 32 et 35 de la constitution tunisienne et de la loi organique n° 2016-22 du 24 mars 2016 relative au droit d’accès à l’information, lit-on dans un communiqué rendu public jeudi par l’Instance, rapporte l’agence TAP.

Le plaignant n’est autre que l’ancien député Imed Daimi qui s’est félicité, sur son compte Facebook, de la décision de l’INAI indiquant que la centrale syndicale doit se conformer au principe de transparence.

Commentaires: