Seifeddine Makhlouf souhaite un gouvernement « révolutionnaire »

Le chef du gouvernement désigné, Habib Jomli a entamé ce mardi 19 novembre 2019 ses concertations avec les partis politiques.

Après avoir rencontré une délégation du parti Qalb Tounès et des représentants du Courant démocratique, Habib Jomli s’est entretenu avec les représentants de la Coalition Al Karama.

La Coalition Al Karama a défendu « la formation d’un gouvernement révolutionnaire qui rompt radicalement avec l’oppression et la corruption » lors de cette rencontre a déclaré le porte-parole de la Coalition, Seifeddine Makhlouf.

Selon lui, la formation d’un gouvernement révolutionnaire à même de répondre aux aspirations des Tunisiens et d’appliquer un programme révolutionnaire est devenue nécessaire.

Accompagné de Zied Hachmi et Imed Dghij, Makhlouf a par ailleurs indiqué qu’Al Karama ne fera pas partie d’une équipe formée par des membres du parti Qalb Tounes.

Commentaires: