Mais pourquoi donc les taxis s’évaporent-ils dès qu’il pleut ?

Mais pourquoi donc les taxis s’évaporent-ils dès qu’il pleut ?

Par -

La pluie a commencé à tomber dru depuis quatre heures du matin. Et depuis, à part de brèves accalmies, il pleut toujours des cordes.

La grisaille de novembre semble bien installée tout comme la panique qui s’empare désormais des citadins à chaque grosse pluie.

Ainsi aujourd’hui, la circulation est réduite à sa plus simple expression et les quelques rares taxis qui montrent le bout de leur nez sont littéralement pris d’assaut.

Les usagers de ce mode de transport auront remarqué que dès qu’il pleut, les taxis ont la fâcheuse tendance de disparaître des radars, carrément s’évaporer et s’évanouir dans la nature. On dirait même qu’en cas d’intempéries, le taxis préfèrent se cacher voire rester au chaud dans leurs chaumières.

Aucune explication au phénomène sinon un laconique : « J’ai peur pour ma voiture et parfois les passagers exigent de nous d’entrer dans des zones inondables où nous pourrions être piégés ».

Du coup, tout le monde reste chez soi ou rebrousse chemin. Sinon, c’est le calvaire assuré si vous êtes plutôt bus ou métro. Ainsi, les jours de pluie, les véhicules se reposent, les conducteurs sont frileux et l’eau s’infiltre partout dans des villes qui craignent un simple orage.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo