Mohamed Nouri Jouini : Quand la reconnaissance vient du Japon

Mohamed Nouri Jouini : Quand la reconnaissance vient du Japon

Par -

Commis de l’Etat, fin stratège en matière d’économie, Mohamed Nouri Jouini est considéré partout dans le monde comme l’un des acteurs pragmatiques du développement de l’économie tunisienne et son insertion dans un monde globalisé.

Récipiendaire de nombreuses distinctions, Jouini vient de recevoir la décoration « Automne 2019 » décernée par le gouvernement japonais.

L’ancien ministre de la Coopération internationale et du Développement économique est salué de la sorte pour la qualité des liens de coopération qu’il a tissés entre la Tunisie et le Japon et sa contribution à la compréhension mutuelle entre nos deux pays.

Soulignons qu’au cours de ses mandats de ministre entre 2002 et 2011, Mohamed Nouri Jouini a été l’artisan de plusieurs projets dont le plus connu n’est autre que le « pont japonais » qui relie Radès à La Goulette et qui a été inauguré en 2009.

Ce pont qui figure sur des billets de banque ou des timbres-poste tunisiens est depuis l’un des plus forts symboles de la coopération entre la Tunisie et le Japon.

Rappelons que les célébrations du cinquantenaire de l’établissement de relations diplomatiques entre la Tunisie et le Japon avaient, dès 2006, mis en exergue la symbolique de ce pont et la portée de sa réalisation.

Félicitations à Mohamed Nouri Jouini qui est désormais décoré dans l’Ordre du Soleil Levant, Etoile d’or et d’argent, ce qui constitue le deuxième plus haut grade décerné par le gouvernement japonais.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo