Nostalgies tunisoises : Inoubliable librairie Tournier

Nostalgies tunisoises : Inoubliable librairie Tournier

Par -
Photo : Collection Chawki Dachraoui

L’avenue de France concentrait un nombre important de librairies. On y trouvait notamment les librairies Saliba et Namura qui étaient tenues par des Maltais et aussi la librairie Abdelghani.

Sous les Arcades, sur la rive d’en face, elles étaient trois autres librairies. J’ai nommé Japy, Sakati et l’incontournable librairie Tournier également connue sous le nom « La Rose des sables ».

Dans cette librairie dont le propriétaire fut un animateur culturel de qualité, André Gide ou Montherlant avaient passé des heures voire des journées entières.

Incontournable librairie littéraire, « La Rose des sables » a connu plusieurs époques puis décliné au début des années soixante-dix.

Photo : Jalel Benna

Pour ma part, ce n’est qu’alors que j’ai connu cette librairie réputée parmi les philatélistes. Des timbres du monde entier étaient exposés dans des vitrines rutilantes.

Les gamins que nous étions venaient de loin pour les acheter et sur le tard, ils ont fini par constituer l’attraction principale de cette librairie à la longue histoire.

De la librairie Tournier, il ne reste plus que le souvenir. Aujourd’hui, ce sont des arômes de café qui vous accueillent sur le seuil de ce qui fut un haut lieu de la vie littéraire à Tunis.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo