Vers un contrôle plus rigoureux des certificats médicaux

Vers un contrôle plus rigoureux des certificats médicaux

Par -

Le directeur général des Affaires juridiques du ministère de l’Education, Fathi Zeramdini, a déclaré que les congés de maladie et les absences coûtent 136 millions de dinars à l’Etat et que c’est le citoyen tunisien qui en paye la facture.

Ces absences sont appuyées par des certificats médicaux non justifiés ou « certificats de courtoisie » ne reflétant pas la situation sanitaire réelle de l’agent public, ajoute-t-il.

Il a souligné à cet égard, sur Mosaique fm, que tous les fonctionnaires de l’État seront tenus de présenter une ordonnance médicale avec le certificat, ce qui augmentera le contrôle administratif autorisé par la loi.

Rappelons qu’une circulaire a été récemment publiée par le ministère de l’Education, fixant des dispositions pour « mieux contrôler les certificats médicaux, en vue d’atténuer les effets négatifs de l’absentéisme et réduire ses incidences pédagogiques et financières ».

La circulaire porte sur un contrôle administratif automatique pour les congés d’une durée égale ou supérieure à cinq jours. Un suivi quotidien détaillé contenant la liste des certificats présentés par les agents doit désormais être préparé par les directeurs et directrices d’établissements d’enseignement, ainsi que les responsables des structures centrales.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo