Les 99 ans du Club Africain : Incertitudes et fort ressentiment envers...

Les 99 ans du Club Africain : Incertitudes et fort ressentiment envers Slim Riahi

Par -

Le Club Africain célèbre aujourd’hui ses 99 ans et s’apprête à fêter son centenaire en 2020.

Fondé le 4 octobre 1920, le Club Africain a eu pour premier président Béchir Ben Mustapha et pris son essor tout au long d’un siècle d’existence.

Toutefois, l’association traverse aujourd’hui une véritable épreuve, consécutive à la gestion calamiteuse de Slim Riahi.

Actuellement à l’étranger, Riahi qui fut le président du club ces dernières années a laissé un champ de mines à ses successeurs empêtrés dans plusieurs contentieux et redevables de dettes importantes.

L’association, avec le soutien de ses supporteurs et aussi celui de la Fédération tunisienne de football est en train de chercher une issue à cette crise prévisible et fomentée par l’aventurisme de l’ancien président qui avait géré le club comme sa propriété privée.

Attaqué de toutes parts, vilipendé par les Clubistes et honni par le public, Riahi continue à cultiver une arrogance de mauvais aloi après s’être servi du club pour lancer sa carrière politique.

Multipliant les promesses mirobolantes, se lançant dans une politique inconsidérée en matière de recrutements, Riahi a sciemment mis en danger le Club Africain.

Le premier onze du Club Africain

Le ressentiment du peuple clubiste envers ce personnage est immense et tout un chacun souhaite que Riahi fasse amende honorable, demande pardon aux Clubistes et honore l’ardoise qu’il a laissée.

Malgré cette possibilité d’issue consensuelle, à partir du pays étranger où il réside actuellement, Riahi continue à narguer le Club Africain et caresser l’espoir d’un retour à la présidence de l’association.

La situation dans laquelle cet homme d’affaires aux pratiques cavalières a mis l’association est dans tous les esprits en ce 4 octobre, date-anniversaire de la fondation du Club Africain.

L’union sacrée des Clubistes est à l’ordre du jour et la sortie de crise est l’horizon actuel de l’association qui se trouve sous la menace de sanctions sportives et financières émanant de la FIFA.

Même dans la difficulté, les Clubistes gardent espoir et se battront jusqu’au bout. Avec une priorité absolue: payer les dettes colossales laissées par un président manipulateur qui a promis le vent et laisse l’association payer la tempête.

Les fondateurs du CA lors de l’assemblée générale du 4 octobre 1920

Vive le Club Africain qui, dans une tourmente sans précédent, saura se raccrocher à l’esprit des fondateurs et à la solidarité de son public.

Car des générations d’hommes et de femmes qui ont donné son élan au CA ne sauront s’incliner devant les méfaits d’un seul homme, devenu désormais un homme seul.

Vive le Club Africain !

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo