Rached Ghannouchi : « Ennahdha refuse de s’allier avec un parti dont l’un...

Rached Ghannouchi : « Ennahdha refuse de s’allier avec un parti dont l’un des membres est suspecté de corruption »

Par -

Depuis sa prison, et juste après avoir appris qu’il ne serait pas libéré, le candidat au deuxième tour de la Présidentielle, Nabil Karoui a adressé une lettre au président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi dans laquelle il l’accuse, explicitement, d’avoir orchestré son arrestation.

Nabil Karoui révèle avoir refusé de s’allier avec Ennahdha pour son éventuelle implication dans des affaires de terrorisme, d’assassinats politiques, d’envoi de jeunes dans des zones de conflit… et réitère son refus catégorique de s’allier avec le parti islamiste.

Le président D’Ennahdha, Rached Ghannouchi a répliqué, ce mercredi 2 octobre 2019 et répondu à sa manière en déclarant sur les ondes de Cap fm que les accusations de terrorisme portées contre Ennahdha n’ont jamais été prouvées même sous Ben Ali.

En réponse à Nabil Karoui, il a estimé que même si Ennahdha devra s’allier à d’autres partis politiques pour gouverner, conformément à la loi électorale, ce ne sera pas avec un parti dont l’un des membres est suspecté de corruption.

« Ccertains dirigeants d’un parti politique sont suspectés de corruption et de fraude fiscale. Nous avons décidé de ne pas gouverner avec ce parti dont l’un des membres est suspecté de corruption », a-t-il lancé tout souhaitant que le candidat au second tour de la présidentielle, Nabil Karoui, soit libéré.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo