Enseignants universitaires « assiégés » : Le ministère répond à la LTDH

Le ministère de l’Enseignement supérieur a nié la détention de professeurs manifestants au siège du département et s’est dit étonné du communiqué de la Ligue tunisienne de défense des droits de l’homme (LTDH).

Le porte-parole du ministère, Driss Sayeh, a déclaré à Shems fm que la porte arrière de l’espace du sit-in est ouverte et que les manifestants peuvent entrer et sortir à tout moment.

Il a ajouté que le nombre d’enseignants sit-inneurs diminue de plus en plus et a exprimé sa surprise quant aux propos de la LTDH, fondés sur des « allégations ».

« Les protestataires publient certaines images pour susciter la sympathie des gens », a-t-il conclu.

Commentaires: