Aucun mandat de dépôt n’a été émis contre les avocats du collectif de défense Belaid-Brahmi

Contrairement à ce qui a été annoncé dans certains médias, aucun mandat de dépôt n’a été émis à l’encontre de six avocats faisant partie du collectif de défense de Chokri Belaid et Mohamed Brahmi.

Le porte-parole du tribunal de première instance de Tunis, Sofiène Sliti, a en effet, démenti sur les ondes de Shems fm, les informations annonçant l’émission d’un mandat de dépôt en prison à l’encontre de six avocats.

Cependant, le procureur général près le Tribunal de première instance de Tunis a décidé d’ouvrir une information judiciaire à l’encontre des six avocats suivants : Ridha Raddaoui, Imène Gzara, Koutheir Bouallègue, Abdenasser Laouini et Imène Béjaoui.

Le collectif de défense des martyrs Belaid et Brahmi avait observé, jeudi dernier, un sit-in dans les locaux du Tribunal de première instance de Tunis. Ils demandent au ministère public d’examiner l’affaire dite de l’appareil secret ou de la classer et accusent le parquet d’avoir violé le devoir de neutralité dans cette affaire et de mettre en péril le principe d’indépendance de la justice.

Le sit-in a été marqué par des échauffourées suite à l’intervention des forces de sécurité pour évacuer les lieux. Le jour même, le ministère de l’Intérieur a indiqué, dans un communiqué, que le procureur du tribunal de première instance de Tunis 1 a demandé jeudi matin l’intervention des forces de l’ordre pour évacuer environ 20 avocats du collectif de défense de Belaid et Brahmi, entrés de force dans son bureau.

Commentaires: