Pourquoi la TV Nationale ne diffusera plus de foot… !

En cette journée de Ligue 1 il a été constaté qu’aucun des six matches prévus pour cette 3ème journée n’est programmé par la Télévision Nationale. Renseignements pris, elle est en désaccord avec la Fédération Tunisienne de Football (FTF) concernant les droits de retransmission.

Dans une mise au point publiée sur sa page Facebook, la Télévision Nationale révèle que la FTF a exigé 9 millions de dinars annuels pour céder les droits de retransmission des rencontres de la Ligue 1, de la Coupe de Tunisie, et des matches amicaux de la sélection natioale à la TV Nationale.

« L’établissement a considéré que cette somme est excessive et dépasse de loin les moyens du service public d’autant plus que ces droits de retransmission ne sont pas exclusifs après l’accord signé entre la FTF et la chaine qatarie, Al Kass », estime la TV Nationale.

La télévision nationale a souligné que les deux parties concernées se sont réunies ce lundi 23 septembre et que les trois propositions formulées par l’établissement ont été rejetées par la FTF.

La première proposition consiste à retransmettre les rencontres de la Ligue 1, de la Coupe de Tunisie, et les matches amicaux de la sélection nationale et le droit d’accès aux stades contre 4,5 millions de dinars annuels.

La seconde proposition prévoit, la possibilité de créer un partenariat stratégique avec la FTF en vertu duquel les recettes publicitaires seront partagées tandis que la TV Nationale payera 3 millions de dinars annuels pour la retransmission des matches de la Ligue 1, de la Coupe de Tunisie, et des matches amicaux de la sélection avec le droit d’accès aux stades.

La troisième proposition consiste à offrir une enveloppe de 2,7 millions de dinars annuels contre la retransmission des matches de la Ligue 1, de la Coupe de Tunisie avec le droit d’accès aux stades, la diffusion des matches amicaux de la sélection nationale.

Cette offre prévoit le partage des recettes publicitaire relatives aux matches amicaux de la sélection dans le cadre d’un partenariat stratégique.

Commentaires: