La Tunisie espère devenir deuxième producteur mondial d’huile d’olive

Illustration

« La Tunisie deviendrait le deuxième producteur mondial d’huile d’olive après l’Espagne avec une production de 350.000 tonnes au cours de la campagne 2019-2020 », a révélé hier lundi 23 septembre 2019, le ministre tunisien de l’Agriculture, des Ressources hydriques et de la Pêche, Samir Tayeb.

Le ministre a rappelé que le pays occupait auparavant des rangs très élevés et se classait au deuxième rang en termes d’exportation.

En marge de l’inauguration du Centre international de formation en olives et huile d’olive, le ministre a assuré que la Tunisie « atteindra ce rang, en tant que deuxième producteur mondial d’huile d’olive, pour la première fois ».

Tayeb a, par ailleurs déclaré aux journalistes que la nouvelle saison d’huile d’olive augure d’une croissance record et « ferait de la Tunisie l’un des principaux pays producteurs au niveau mondial et renforcerait sa position en la matière », a-t-il dit, cité par Xinhua.

Quel rang occupe actuellement la Tunisie

Pourtant en 2017, le directeur général de l’Office national tunisien de l’huile (ONH) a annoncé officiellement le repositionnement de la Tunisie dans le deuxième rang des pays producteurs d’huile d’olive à l’échelle mondiale.

« Classée deuxième à l’échelle mondiale, après l’Espagne avec 1,8 million d’hectares comptant 86 millions d’oliviers, la Tunisie s’attend à une croissance de sa production d’huile d’olive pour 2017-2018 à raison de 20% à 30% par rapport aux deux dernières saisons», avait-il expliqué.

Alors qui croire ? La Tunisie a-t-elle atteint auparavant ce rang ? S’agit-il de chiffres erronés sur lesquels se sont basés les dirigeants du ministère de l’Agriculture ?

En tout cas et en l’absence de statistiques fiables, « l’Internationnal Olive Council » (OIC), se présente comme référence en matière de données sur la production d’huile d’olive dans le monde entier. En effet, selon cet organisme, en 2018, la Tunisie a occupé la 7ème position mondiale en matière de production d’huile d’olive 120 000 tonnes derrière l’Espagne toujours leader mondial, l’Italie, la Grèce, la Turquie, le Maroc et le Portugal.

A noter que le marché européen absorbe 70% des exportations tunisiennes. Entre janvier 2018 jusqu’au 7 octobre 2018, 44 mille tonnes autorisées à l’exportation dans le cadre d’un quota (56,7 mille tonnes) fixé avec l’Union Européenne (UE), ont été exportées vers l’Europe.

Commentaires: