Election présidentielle : La France souhaite un 2ème tour « impartial »

Le ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian a exprimé la position de la France quant au scrutin présidentiel tunisien. Après le premier tour qui a plébiscité Kais Saied et Nabil Karoui, Paris souhaite que le deuxième tour de l’élection présidentielle se déroule « de manière impartiale ».

« Nous souhaitons que ces élections se déroulent de manière impartiale et que le résultat des élections ne soit pas contesté », a déclaré, ce jeudi 19 septembre 2019, le chef de la diplomatie française, sur la chaîne CNEWS.

« Nous avons dit aux autorités tunisiennes que nous souhaitions que ce deuxième tour des présidentielles se déroule dans les meilleures conditions d’impartialité », a-t-il martelé.

« C’est très important pour la démocratie tunisienne puisqu’elle a été la première dans le Printemps arabe et finalement une des seules aujourd’hui à garantir un processus démocratique », a poursuivi le ministre français des Affaires étrangères dont les propos ont été rapportés par Le Figaro.

« La Tunisie est souveraine et nous respectons sa constitution et sa justice. (…) Elle a été à l’avant-garde d’un processus démocratique important, nous considérons qu’elle l’est toujours », a ajouté Jean-Yves Le Drian.

Cette déclaration implicite s’inscrit dans le même sens que les conclusions de la mission d’observation de l’Union européenne qui a qualifié le premier tour de « transparent » mais qui a également appelé à ce que les candidats aient « pleinement les mêmes chances » de faire campagne.

Commentaires: