Nostalgies tunisoises : Bab Souika, comme vous ne le reverrez plus

Nostalgies tunisoises : Bab Souika, comme vous ne le reverrez plus

Par -

La porte de Bab Souika ouvrait sur le nord et tire son nom de l’existence d’un petit marché (« souayka » en arabe) qui s’y tenait.

Il n’existe plus de traces de la porte proprement dit et il existe même des hypothèses selon lesquelles cette porte de la médina n’aurait pas existé en tant qu’élément monumental.

Toutefois, le quartier qui porte ce nom est bien présent, surtout dans nos mémoires, depuis qu’il a été partiellement détruit au début des années 1980.

Réputé pour sa place publique et pour son prolongement du côté de Halfaouine, ce quartier de Bab Souika a longtemps été l’épicentre des cafés et des salles des fêtes comme « Al Fath », « Kortoba » et d’autres.

De nos jours, seules les cartes postales d’époque ressuscitent l’âme de ce quartier et aussi la circulation inextricable qui y régnait.


Dommage, ce qui faisait le caractère de ce quartier de Tunis n’a pas échappé au pic des démolisseurs lors de la construction du tunnel des années 1980.

Il n’en reste pas moins que la mémoire populaire et les photos d’époque peuvent, entre Sidi Mahrez et hôtel des Postes, nous faire revivre l’ambiance de cette place publique essentielle du Tunis d’antan.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo