Désaccord entre le gouvernement et le FMI autour de la hausse des...

Désaccord entre le gouvernement et le FMI autour de la hausse des prix du carburant

Par -

Le ministre auprès du Chef du gouvernement chargé du suivi des grandes réformes, Taoufik Rajhi, a révélé que la hausse des prix du carburant représente un point de désaccord entre le gouvernement et le Fonds monétaire international (FMI).

Dans une déclaration au journal al-Maghreb dans son édition de ce mardi 6 août 2019, il a indiqué que le gouvernement considère que la situation ne permet pas une nouvelle augmentation tandis que le FMI souligne la nécessité d’appliquer un mécanisme d’ajustement périodique des prix du carburant, qui a lieu tous les trois mois.

La source a ajouté que le Fonds monétaire international prévoit que le prix du baril cette année sera de 70 dollars. En revanche, le gouvernement estime qu’il sera inférieur à ceci, bien que le budget de 2019 ait été établi sur l’hypothèse de 75 dollars le baril.

La dernière augmentation des prix du carburant datant du mois d’avril a établi les prix comme suit :

  • Essence super sans plomb : augmentation de 80 millimes (nouveau prix 2065 millimes/litre)
  • Gasoil super: augmentation de 80 millimes (nouveau prix 1825 millimes/litre )
  • Gasoil : augmentation de 90 millimes (nouveau prix 1570 millimes/litre )

Cette augmentation, expliquait le ministère de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises (PME), était due à la hausse continue des prix du pétrole et de ses dérivés dans le monde et au mécanisme d’ajustement périodique des prix du carburant.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo