Récolte céréalière en péril : Le ministère de l’Agriculture fournira des bâches...

Récolte céréalière en péril : Le ministère de l’Agriculture fournira des bâches !

Par -
Illustration

 

Les quantités de céréales collectées durant cette saison agricole où la récolte a atteint tous les records à environ 23 millions de quintaux, cependant près 2,5 millions de quintaux sont abandonnés en plein air en raison de problèmes liés à la faiblesse de la capacité du stockage et du transport.

Dans un communiqué rendu public hier samedi 20 juillet, le ministère de l’Agriculture a annoncé une liste de mesure pour protéger les quantités de céréales non-stockées suite et mises en plein air à l’épuisement de la capacité des dépôts.

Parmi ces mesures on notera la généralisation de l’opération de protection des céréales stockées en plein air, en recourant à des bâches, outre la formation d’une cellule de suivi.

Il a été décidé également de charger l’Office national des céréales de vendre les quotas des mois de juillet et août 2019 aux minoteries, en rajoutant 400 mille quintaux pour le stockage et se lancer immédiatement dans l’opération d’évacuation. Il est question également de :

  • Identifier les zones prioritaires et les points noirs où la récolte céréalière est abandonnée en plein air et adopter un calendrier d’interventions quotidiennes.
  • Mettre en œuvre un programme d’actions précises et un agenda quotidien couvrant les 10 prochains jours avec le suivi minutieux des quantités stockées en plein air.
  • Appliquer la décision du ministre du transport de permettre aux transporteurs non spécialisés de bénéficier des autorisations exceptionnelles pour exercer l’activité du transport des céréales.
  • Mettre en oeuvre la décision des ministres de l’intérieur, de transport et de l’agriculture permettant aux transporteurs de céréales de transporter la charge maximum de 35 tonnes au cours de cette saison.
  • Accélérer le rythme du transport ferroviaire des céréales.

En Tunisie, la surproduction, tout comme la sous-production d’ailleurs, pose des problèmes. Ce triste constat frappe également la production des céréales. Après l’annonce des prévisions d’une récolte historique, tous les Tunisiens ont touché du bois se félicitant de ces grandes quantités qui devaient faire baisser les importations. Mais au vu des dernières informations, la situation inquiète plus qu’un. Les grandes quantités récoltées n’ont pas trouvé de place des les centres de stockage nationaux, ces derniers ont atteint leur capacité maximale.

D’ailleurs, à Siliana, les centres de collecte de céréales à Makther, Gaafour, El Krib et Bouarada refusent depuis presque deux semaines d’accueillir de nouvelles quantités car ils ont atteint leur capacité maximale de stockage, a affirmé Khalil Ayari, vice-président de l’Union de l’agriculture à Siliana.

Des quantités d’un million 850 mille quintaux de céréales collectées n’ont pas été encore stockées bien que les autorités régionales ont informé, depuis mars, le ministère de l’agriculture afin de prendre les mesures nécessaires puisque la récolte céréalière dans la région a atteint cette année un niveau record, a-t-il ajouté, à l’agence TAP. Il a appelé les autorités compétentes à intervenir en urgence pour chercher des solutions à ce problème surtout face au risque de l’endommagement de la récolte sous l’effet des pluies.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo