In mémoriam : Sophia Baraket, un an déjà !

In mémoriam : Sophia Baraket, un an déjà !

Par -

Une onde de choc avait traversé la place publique, il y a un an exactement, lorsque nous avions appris le décès subit de la photographe Sophia Baraket.

Jeune, pétillante, talentueuse, elle est décédée le 19 juillet 2018. Sa disparition avait suscité la consternation générale et beaucoup d’émotion.

Un an plus tard, la déchirure est tout aussi vive pour celles et ceux qui ont aimé ce petit bout de femme qui n’avait pas son pareil pour capturer bribes de sens et fragments de lumière avec son objectif.

Sa mémoire aussi reste vive et ses œuvres sont désormais notre héritage. Qu’elle repose en paix dans l’amour des siens et la reconnaissance des artistes.

Pour ce qui me concerne, cette perte a été cruelle car j’avais perdu de vue Sophia Baraket depuis quelques années et pris de plein fouet la terrible nouvelle.

Ses parents sont mes mis depuis le lycée et, au fil des ans, elle-même, que j’ai connu emmaillotée dans ses langes de bébé, était devenue une amie.

Nous avions passé ensemble de longues journées entre la Musée du cinéma et le Centre de documentation nationale à la fin des années 1990, lorsque Sophia cherchait encore sa voie.

Moments inoubliables et nostalgie incommensurable d’une amie trop vite partie dans les limbes et qui restera toujours présente dans nos esprits.

Je pourrai bien sûr évoquer anecdotes et travaux artistiques, projets chers à Sophia Baraket et premiers succès engrangés.

Mais ainsi va la vie ! Hier encore, nous la pleurions et aujourd’hui, son souvenir est avec nous.

A chacun son Panthéon et elle fera indéfectiblement partie du mien…

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo