Les deux défis de l’ARP avant le 31 juillet : La Cour...

Les deux défis de l’ARP avant le 31 juillet : La Cour constitutionnelle et l’instance de la bonne gouvernance

Par -

Le bureau de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a fixé la fin des travaux du parlement au 31 juillet 2019, conformément aux dispositions de la Constitution.

Mais avant, plusieurs défis attendent l’ARP. A commencer par la séance plénière qui se tiendra lundi 15 juillet et qui consacrée aux questions orales à la ministre de la Santé par intérim, Sonia Ben cheikh.

Jeudi 18 juillet, une nouvelle séance plénière destinée à élire les membres de l’Instance de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption

Rappelons que l’ARP a tenu, mardi 9 juillet, une séance plénière pour élire les candidats à l’Instance de la bonne gouvernance, sans y parvenir.

Le parlement devait également élire les trois membres restants de la Cour constitutionnelle, après un nouvel échec lors de la séance plénière du 10 juillet pour parachever l’élection des trois membres restants de la Cour constitutionnelle.

Aucun candidat n’a réussi à obtenir les 145 voix nécessaires pour devenir membre de la Cour constitutionnelle. Le nombre de voix déclarées a atteint 172, les bulletins blancs 9 et les bulletins nuls 4.

Auparavant, l’Assemblée avait échoué à six reprises à parachever l’élection des trois membres restants de la Cour constitutionnelle. Seule la magistrate Raoudha Ouersghini avait réussi en mars 2018 à recueillir les voix nécessaires.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo