Après l’UGTT, le ministre des Finances dans le collimateur de Imed Daïmi

Après l’UGTT, le ministre des Finances dans le collimateur de Imed Daïmi

Par -

Le député du Bloc démocratique Imed Daïmi a fait savoir, ce lundi 8 juillet 2019, qu’il compte porter plainte contre le ministre des Finances Ridha Chalghoum pour dissimulation de soupçons de corruption.

Daïmi a dénoncé l’absence de réponses de la part du ministère aux questions écrites et verbales que lui ont adressées plusieurs députés.

« La plainte sera déposée auprès du pole judiciaire financier », a-t-il assuré, lors d’une séance d’audition du directeur générale de la Douane tunisienne.

Il y a seulement quelques jours, le même député a accusé l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) de ne pas avoir remboursé ses dettes envers la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS).

Daimi a déclaré que, « selon un audit interne de la CNSS, les dettes de la caisse sociale, depuis 2014, a atteint 18 millions de dinars, accusant l’ancien ministre des Affaires sociales d’avoir tenté de trouver un règlement avec l’UGTT d’une façon illégale ».

Il a estimé qu’une connivence existait entre l’ancien ministre des Affaires sociales et la direction générale de la CNSS, pour permettre à l’UGTT de « se soustraire » au remboursement de ses dettes, ajoutant que le chef du Gouvernement avait fait bénéficié l’UGTT d’une aide financière annuelle d’une valeur de 8 millions de dinars, prélevée sur un compte du trésor public « qui fait office d’une caisse noire », selon lui, en l’absence de tout contrôle financier et sans prendre en considération les arriérés de l’UGTT ».

Rappelons-le, le secrétaire général adjoint de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Abdelkrim Jrad avait réagi aux accusations portées contre la Centrale syndicale par Daïmi et a indiqué que « l’UGTT allait porter plainte contre le député Imed Daïmi, pour fausses allégations ».

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo