L’huile d’olive tunisienne contient dix fois plus d’antioxydants que d’autres huiles du monde !

Dans le cadre du projet de valorisation des bio-ressources dans les régions semi-arides et arides pour le développement régional (SATREPS2), l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) œuvre à créer un label pour l’huile d’olive tunisienne.

« Nous travaillons actuellement sur 21 échantillons d’huile d’olive dans six régions de Sfax afin de déterminer les caractéristiques de chaque espèce en fonction des spécificités de chaque région, tels que le sol et l’emplacement de l’olivier », a déclaré à l’agence TAP le directeur du laboratoire des plantes aromatiques, au centre de biotechnologie Borj Cedria (CBBC), Riadh Ksouri.
Financement japonais

Le programme, financé par la JICA et l’Agence japonaise pour la recherche et la technologie, vise à réunir les industriels tunisiens et leurs homologues japonais, et à leur permettre d’avoir les résultats scientifiques de la première phase du programme.

Une étude conjointe (tunisienne japonaise), préparée dans le cadre du projet SATREPS1 (2010-2015), a montré que tous les types d’huile d’olive tunisienne, en particulier celles du nord, sont caractérisés par une concentration élevée de polyphénols, antioxydants qui préviennent le cancer et les maladies cardiovasculaires.

La présence de cette substance dans l’huile d’olive tunisienne est dix fois supérieure ou plus que dans les huiles d’olive espagnoles et japonaises.

Commentaires:

Commentez...