Hafedh Caïd Essebsi : « A l’ARP, certains ont tenté d’arracher le pouvoir en contournant la Constitution »

Hafedh Caïd Essebsi, représentant légal de Nidaa Tounes, a confirmé à Al-Jazeera Net que le président Béji Caïd Essebsi est en bonne santé et quittera l’hôpital demain ou après-demain.

Il a dénoncé ce qui avait été évoqué dans les médias étrangers et du Golfe à propos de sa mort et mis en garde contre ce qu’il a décrit comme « tentatives visant la transition démocratique en Tunisie ».

« Bien sûr, nous avons été surpris par la campagne médiatique qui a véhiculé la mort du président, et nous la considérons comme délibérée, en particulier parce qu’elle coïncidait avec les opérations terroristes lâches qui visaient la sécurité et la stabilité en Tunisie », a-t-il ajouté.

Concernant la séance tenue jeudi, jour des attentats, à l’ARP, Hafedh Caïd Essebsi l’a qualifiée de « scandale ».

Et d’ajouter « les informations que nous avons reçues prouvent sans aucun doute les tentatives de certaines parties d’arracher le pouvoir en contournant la Constitution, en exploitant l’attention du peuple dirigée vers les attentats, et certaines lacunes de la constitution ».

Selon lui, l’institution présidentielle s’est précipitée en annonçant que le président souffrait d’une « malaise aigu », sans le vérifier. « Il fallait attendre plus longtemps avant de diffuser de fausses informations dans des circonstances aussi délicates. ».

Caïd Essebsi junior a estimé que le chemin démocratique était menacé, mais que « notre pays, avec l’unité de son peuple, surmontera toutes les difficultés ».

Commentaires:

Commentez...