Moody’s/Tunisie : Croissance améliorée, solidité financière faible

L’agence de notation mondiale Moody’s a prévu une croissance annuelle de 2,3% en 2019 et de 2,6% en 2020 en Tunisie. Cette croissance sera « tirée par le tourisme, l’agriculture et le secteur manufacturier ».

Concernant l’inflation, l’agence a prévu une baisse progressive qui atteindra les 6,2% en fin d’année fin 2019 et 5,7% en décembre 2020.

Dans un communiqué publié hier, jeudi, l’agence a toutefois souligné la faiblesse de la solidité financière du pays et la hausse du ratio de la dette publique qui a atteint 77% du PIB fin 2018, contre 70,4% en 2017, selon un communiqué, publié jeudi.

« La dynamique des comptes courants a continué de se détériorer en 2018, exacerbant les pressions sur le financement externe et pesant sur la dynamique des réserves de change », a-t-elle encore signalé, ajoutant que « la masse salariale dans le secteur public et les subventions limitent la flexibilité des dépenses du gouvernement sans réduire les projets d’investissement public ».

« Des preuves d’une réduction soutenue des déséquilibres extérieurs et budgétaires, accompagnée d’une stabilisation et des perspectives d’augmentation régulière des réserves de change pourraient soutenir un changement des perspectives de stabilité », ajoute-on.

En février, le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), avait annoncé que l’institution allait accueillir, au cours du mois de mai, des représentants des agences de notation Fitch Ratings et Moody’s.

« Toutes ces parties œuvrent à identifier les priorités pour changer les perspectives négatives des notations de la Tunisie qui a régressé cinq fois depuis 2011 », avait-il indiqué.

Il s’agira d’améliorer les perspectives pour passer de négatives à stables dans une première étape et d’améliorer la notation souveraine dans une seconde étape.

Les trois agences internationales devraient accorder une notation souveraine suivant les risques du pays, à savoir l’Agence américaine “Moody’s”, l’européenne “Fitch Ratings” et l’agence japonaise “R&I”; sachant que l’agence de notation Standard & Poor’s (S&P) a retiré sa notation depuis 2013, à la demande de la Tunisie.

En octobre 2018, Moody’s a gardé le classement de la Tunisie à B2, avec des perspectives négatives alors que l’agence Fitch Ratings en date du 3 février 2017 a noté le pays à B+ avec des perspectives négatives. L’agence japonaise R&I a accordé à la Tunisie au 1er mai 2017 la notation de BB avec des perspectives négatives.

Commentaires:

Commentez...