Terrorisme : Attention à une troisième réplique à Tunis et à la sécurité des villes du Centre et du Sud

Les cellules dormantes de l’islamisme radical viennent selon toute évidence de lancer un assaut concerté contre la Tunisie.

Pour l’instant, cet assaut a pris la forme d’une première attaque contre la station de transmissions de Djebel Orbata.

L’attaque terroriste a eu lieu tôt ce matin et a été repoussée par les unités militaires.
Après un échange de tirs, les terroristes se sont réfugiés dans les montagnes et sont actuellement poursuivis.

Cette première attaque en ce 27 juin 2019 est inquiétante pour au moins deux raisons. D’une part, elle signifie que les terroristes cherchent à perturber le système de communication des militaires de l’Armée nationale, ce qui induit la possibilité de tentatives d’infiltration à partir de la frontière de pays voisins et concerne la sécurité des villes de l’ouest et du sud tunisien.

En second lieu, les deux attentats qui se sont ensuite produits à Tunis, visant les forces de l’ordre, peuvent à cet égard constituer une tentative de diversion alors que le danger le pire se trouverait dans la région de Djebel Orbata où d’autres assauts pourraient se produire.

En toute hypothèse, les deux explosions qui se sont produites ce matin à Tunis sont le second versant de l’assaut terroriste aujourd’hui, dans le sud-ouest.

Selon le modus operandi des terroristes, une troisième explosion est à redouter à Tunis. De même, comme évoqué, des tentatives d’infiltration de terroristes vers les villes du centre et du sud de la Tunisie pourraient se produire à l’ombre de ces attaques.

Ainsi, l’avantage tactique pris par l’armée et les forces de l’ordre dans la guerre contre le terrorisme semble être remis en question.

Il importe en ce sens que les défenseurs de la Tunisie soient proactifs et consolident leur présence sur tous les terrains.

Sans doute, cette nouvelle vague terroriste au seuil de l’été a-t-elle pour objectif de perturber la transition démocratique et faire vaciller l’économie en s’attaquant à la réussite annoncée de la saison touristique.

La vigilance et la solidarité sont de mise alors que les connivences doivent être démasquées.

Car, ne l’oublions pas, les terroristes interviennent une nouvelle fois au cœur de la ville voire dans les espaces sanctuarisés de l’Unité de lutte contre le terrorisme.

Attention donc à une nouvelle réplique et à deux autres faits essentiels. Primo, cette confusion entretenue pourrait permettre aux terroristes de consolider leurs positions dans les montagnes et être rejoints par d’autres éléments armés.

Deusio, il faut le répéter, la sécurité des villes sur l’arc Tataouine-Gafsa-Kasserine doit être immédiatement rehaussée à un niveau d’alerte conséquent. Il en est de même pour les établissements touristiques où qu’ils puissent être.

Peu innocent, le timing choisi ainsi que l’envergure des assauts ont de quoi inquiéter l’opinion publique qui, selon plusieurs réactions unanimes, attend un regain de vigilance et de fermeté de la part du gouvernement et des institutions de la République.

Commentaires:

Commentez...