Mongi Rahoui : « Hamma Hammami est parti, c’est sa décision ! »

Le Font populaire traverse une crise aiguë déclenchée après la démission de neuf députés du bloc du Front Populaire et ce, suite à un désaccord durant les négociations relatives aux élections législatives et le choix du candidat lors de l’élection présidentielle de 2019.

Cette crise n’a cessé de s’accentuer au point de faire imploser le Front populaire. Aujourd’hui, la scission est effective avec deux fronts distincts.

Le 19 juin 2019, le porte-parole du Front Populaire, Hamma Hammami annonçait, une quatrième version de la coalition politique de gauche sans le Mouvement des patriotes démocrates (Watad) et sans la Ligue de la gauche ouvrière, pointés du doigt par Hamma Hammami.

Ce Front IV doit entamer les préparatifs pour les élections législatives et présidentielles, comme l’a laissé entendre Hamma Hammami qui impute les origines de cette crise et le différend entre les deux clans à une question politique.

Ce litige avait éclaté en 2014 lors du second tour de l’élection présidentielle où des dirigeants du parti ont décidé de soutenir le candidat Beji Caïd Essebsi.

Dans une déclaration accordée à Webdo et en guise de commentaire à l’annonce de Hamma Hammami, Mongi Rahoui a confirmé la scission du Front populaire et a précisé que c’est Hamma Hammami qui a choisi de partir.

Commentaires:

Commentez...