Saïda Agrebi condamnée à 20 ans de prison

Saïda Agrebi condamnée à 20 ans de prison

Par -

La justice a condamné, ce mardi 18 juin 2019, par contumace, l’ancienne présidente de « l’Association des mères de Tunisie », Saida Agrebi, à une peine de 20 ans d’emprisonnement.

Accusée notamment de corruption et de détournement de fonds, Saida Agrebi est exilée en France. Elle avait fui la Tunisie en janvier 2011 au lendemain de la révolution.

Elle a été jugée par la juridiction pénale du Tribunal de première instance de Tunis, spécialisée dans les affaires de corruption, qui a confirmé ainsi sa condamnation à une peine de 20 ans de prison, rapporte Business News.

Saida Agrebi a été reconnue coupable d’avoir usé de sa position de présidente de « l’Association des mères de Tunisie » et d’en tirer des bénéfices personnels en détournant des Fonds publics qui étaient dédiés à l’association.

Lors de sa dernière apparition médiatique en avril dernier, Saida Agrebi, s’était donnée l’occasion de critiquer la position des autorités tunisiennes quant à sa situation actuelle, quant au fait qu’elle n’ai pas pu assister aux funérailles de son fils et quant au fait qu’on lui a volé tous ses biens.

Saida Agrebi s’est vue accorder l’asile politique en France en septembre 2016 après une attente de cinq ans.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo