Le PDL d’Abir Moussi, touché, à son tour, par les démissions

Le PDL d’Abir Moussi, touché, à son tour, par les démissions

Par -
Abir Moussi

Après la démission de onze membres de Machrou Tounes, un autre parti, le Parti Destourien Libre, présidé par Abir Moussi, est, à son tour, atteint par le phénomène des démissions.

Même si les causes divergent, les prochaines élections législatives ne sont pas étrangères à ces vagues de démissions.

Onze représentants régionaux du Parti Destourien Libre, ont présenté leur démission dans les arrondissements de Sfax.

Ils dénoncent leur exclusion dans l’élaboration des listes électorales des candidats qui se présenteront aux législatives et ont choisi d’exprimer leur mécontentement en jetant l’éponge.

Le 9 juin, à l’annonce d’une alliance entre Nidaa Tounes et Machrou Tounes, le parti de Moncef Marzouk avait lui aussi été secoué par la démission de 11 de ses membres en raison de « la détérioration du climat de travail en plus de l’existence de dépassements et de dysfonctionnements au sein du bureau régional de Machrou Tounes et de l’incapacité des responsables à prendre des décisions », expliquaient-ils dans une lettre.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo