Deux pétroliers « attaqués » en mer d’Oman

Deux pétroliers « attaqués » en mer d’Oman

Par -
Crédit photo AFP / HO / IRNN

Les navires Front Altair et Kokuka Courageous auraient été «attaqués» dans le Golfe d’Oman sur fond de crise entre les États-Unis, les États du Golfe et l’Iran. L’hypothèse d’un «torpillage» est évoquée par plusieurs agences.

Deux pétroliers ont été attaqués ce jeudi 13 juin 2019 en mer d’Oman près du détroit d’Ormuz, un mois après un incident similaire, ont fait savoir leurs compagnies, ce qui a provoqué une flambée de 4% des cours du pétrole.

Les navires en question seraient le Front Altair, qui serait toujours en feu, et le Kokuka Courageous, respectivement sous pavillon des îles Marshall et du Panama. Les navires auraient été touchés par des «torpilles» au large de Fujaïrah, aux Émirats Arabes Unis, rapporte le journal Tradewinds, citant des sources industrielles.

Reuters évoque aussi l’hypothèse d’un «torpillage» pour le Front Altair qui transportait 75.000 tonnes de naphte. «Il pourrait avoir été frappé par une torpille» vers 4h00 GMT, a déclaré à l’agence de presse le PDG de l’armateur taïwanais CPC, Wu I-Fang.

Quant au Kokuka Courageous, il aurait été «endommagé lors d’un incident de sécurité», notamment au niveau de sa «coque tribord», selon un porte-parole de l’entreprise singapourienne BSM, cité par Reuters.

Selon plusieurs médias internationaux, les personnels des deux navires ont pu être évacués. «Les 23 membres d’équipage du Front Altair ont été placés en sécurité», a déclaré le quotidien norvégien VG, citant l’entreprise Frontline. Quant au Kokuka Courageous, les 21 membres d’équipage auraient «abandonné» le navire après l’incident.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo