Une page d’histoire : Quand 52.000 soldats serbes ont débarqué à Bizerte

Une page d’histoire : Quand 52.000 soldats serbes ont débarqué à Bizerte

Par -
Soldats serbes à Bizerte

Cet épisode de la Première guerre mondiale reste peu connu. Sa mémoire a été ravivée par les récentes commémorations de la guerre de 14-18 et un ouvrage que lui a consacré l’universitaire Ali Ait Mihoub.

Essayons de revenir ensemble sur ces événements qui se sont déroulés en 1916 sur le sol tunisien lorsque le grand croiseur « Victor Hugo » a débarqué au port de Bizerte le dixième régiment de l’armée serbe ainsi que des civils relativement nombreux.

Comment et pourquoi ces soldats sont-ils arrivés en Tunisie? Pour le comprendre, il faut remonter à octobre 1915 lorsque les forces allemandes, austro-hongroises et bulgares avaient attaqué la Serbie.

Prise de court et surclassée, l’armée serbe avait du battre en retraite vers le sud et s’était dirigée vers la Grèce et l’Albanie.

Un accord allait être alors trouvé avec la France pour que les malades et blessés ainsi que de nombreux soldats épuisés par la retraite soient transférés dans le sud de la France et en Afrique du nord.

C’est dans ce contexte que le « Victor Hugo » et d’autres navires ont transporté ces soldats qui seront accueillis à Bizerte par l’amiral Guéprette, commandant des troupes en Tunisie.

Camp serbe à Bizerte

Les chiffres à cet égard sont confus. L’exode aurait concerné en tout 61.250 soldats ainsi que des civils. D’autres chiffres évoquent la présence de 13.000 soldats qui auraient fait la traversée vers Bizerte depuis Thessalonique. Enfin, le nombre de 52.000 soldats serbes en Tunisie est lui aussi évoqué ainsi que celui de 5000 Serbes qui ont résidé à Bizerte entre 1916 et 1919.

Arrivés le 10 janvier 1916, la plupart des soldats avaient été renvoyés vers les théâtres d’opération en 1917.

A leur arrivée à Bizerte, ils avaient été placés dans la caserne Lambert puis déplacés à Lazouaz dans un camp de tentes qui se trouve aux environs du Nadhour.

Deux cents baraques seront ensuite construites sur place pour accueillir ces réfugiés serbes qui avaient auparavant subi une quarantaine et les vaccins d’usage.

Embarquement pour Bizerte

Arrivés en piteux état, beaucoup de ces soldats ne tiendront pas longtemps. En effet, plus de 3200 d’entre eux sont décédés ici et reposent en terre tunisienne entre autres au cimetière militaire serbe de Menzel Bourguiba où ils sont 1800 à avoir été inhumés.

Cet épisode de la Première guerre mondiale reste peu connu mais est ressorti de l’oubli ces dernières années. Plusieurs photos d’époque témoignent également de cette présence de l’armée serbe en Tunisie.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo