Patrimoine municipal abandonné, la Piscine du Belvédère reste un lieu de mémoire

Patrimoine municipal abandonné, la Piscine du Belvédère reste un lieu de mémoire

Par -

Triste sort que celui de la Piscine municipale du Belvédère. Abandonnée par les autorités municipales, elle continue à irrémédiablement se dégrader.

Le dernier usage de cet espace remonte aux tout début des années 1980 lorsque le Festival de Carthage y avait proposé quelques soirées.

L’édifice était alors déjà vétuste et hors d’usage depuis une décennie. De fait, cette piscine a été fermée au public au début des années 1970, ce qui fait quasiment cinquante ans.

Un demi-siècle durant lequel dans l’incurie générale et la désaffection du public a poursuivi une descente aux enfers qui n’a que trop duré.

Cette piscine reste au-delà de son identité sportive, un lieu de mémoire qui concerne aussi la vie culturelle et artistique.

En effet, jusqu’aux années soixante, de grands concerts étaient donnés dans cet espace de plein air qui, plus tard, accueillera des soirées de mariage.

Galas de boxe, compétitions de natation et de water-polo se déroulaient aussi dans les espaces de cette piscine municipale dont on dit qu’elle pourrait être revendue à des privés pour un projet immobilier.

Est-ce là le destin promis à un lieu de mémoire ? Ces appétits immobiliers concernent-ils d’autres espaces du Parc du Belvédère ? Quelle est la politique municipale en la matière ?

Autant de questions qui continuent à se poser dans un silence assourdissant des édiles et une indifférence coupable devant les dégradations subies par cet équipement municipal abandonné.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo