Kasserine a besoin de 13 MD pour avoir sa décharge

Kasserine a besoin de 13 MD pour avoir sa décharge

Par -

La ville de Kasserine vit une situation sanitaire et écologique catastrophique en l’absence d’une décharge contrôlée dans le gouvernorat alors que la mise en œuvre d’un projet de décharge contrôlée est programmée depuis 2012 et a été retardée à cause de l’absence de financements nécessaires, estimés à 13 millions de dinars.

Sept ans après, la situation reste la même avec près de 85 mille tonnes de déchets enregistrés dans le gouvernorat du Kasserine chaque année dans les milieux urbain et rural soit environ 202 tonnes par jour de déchets, sans compter les déchets organiques qui représentent 52% des déchets de la région.

C’est ce qu’a indiqué le représentant du ministère des affaires locales et de l’environnement à Kasserine, Majed Hagui, à l’agence TAP, indiquant qu’en l’absence d’une décharge contrôlée dans le gouvernorat, ces déchets sont jetés dans des décharges anarchiques à l’intérieur et à l’extérieur des zones urbaines, ce qui constitue un réel danger pour la santé et pour l’environnement.

Il a appelé le chef du gouvernement et les autorités concernées à fournir les financements nécessaires pour la réalisation de ce projet dans les plus brefs délais. Un projet qui comporte la création de sept centres de recyclage répartis sur les 13 délégations de la région.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo