Tunisie : SOS Villages d’Enfants nie la fermeture de ses villages

SOS Villages d’Enfants Tunisie affirme qu’aucun village d’enfants SOS en Tunisie n’est sur le point de fermer, annonce l’organisation dans un communiqué.

SOS Villages d’Enfants Tunisie réitère « son engagement envers tous les enfants et les jeunes actuellement bénéficiaires de SOS Villages d’Enfants Tunisie » et confirme ainsi, dans son communiqué, poursuivre sa mission principale qui est de protéger les enfants ayant perdu la prise en charge parentale ou sont à risque de la perdre.

« Depuis plus de trente ans, SOS Villages d’Enfants Tunisie travaille avec les enfants en danger. En tant qu’organisation non gouvernementale, nous œuvrons pour la mobilisation des partenaires pour assurer l’appui aux enfants dans les villages d’enfants SOS ainsi que dans les familles que nous soutenons dans la communauté », indique l’organisation.

SOS Villages d’Enfants Tunisie précise qu’elle mobilise les partenaires publics et privés tunisiens pour être en mesure de continuer à prendre en charge durablement les enfants.

« Depuis 2015, la Fédération Internationale SOS Villages d’Enfants – dont SOS Tunisie fait partie – prépare activement 33 Associations Nationales à travers le monde à devenir plus fortes et financièrement plus indépendantes de l’Europe d’ici 2020. SOS Villages d’Enfants Tunisie est parmi ces 33 Associations, car, sur le continent africain, il a été jugé que le pays présente à la fois de bonnes opportunités de financement locales et une vulnérabilité moins dramatique des enfants ».

Après 2020, les 33 associations nationales continueront à recevoir un appui financier de la part de la Fédération, notamment grâce à des âmes généreuses en Europe qui parrainent les enfants dans les villages d’enfants SOS.

« Cependant, en Tunisie, plus de 60% de nos besoins devront être couverts par des ressources collectées localement et pour cela, la mobilisation de l’Etat, du secteur privé, et de la société civile sont plus que jamais indispensables pour mener à bien notre mission et nous permettre de continuer à accueillir de nouveaux enfants ayant besoin de familles », précise l’organisation.

Ces éclaircissements ont été donnés suite aux informations selon lesquelles les quatre villages d’enfants SOS à Gammarth, Akouda (Sousse), Siliana et Mahrès (Sfax) seraient menacés de fermeture suite à la décision de la Fédération internationale des villages d’enfants SOS de retirer son soutien financier.

Suite à cette alerte, une initiative au profit des enfants des villages SOS a été lancée. La présidente de l’Association Tunisienne des Villages d’enfants (SOS), Amel Kmicha et le directeur général du site commercial « Jumia », Ilyes Jerbi, ont signé, un accord portant sur la collecte de dons, via le site de vente en ligne, « Jumia » au profit de cette association.

SOS Villages d’Enfants Tunisie assure actuellement l’hébergement de 400 enfants sans soutien familial et la prise en charge de 1000 autres installés dans des familles d’accueil.

Commentaires:

Commentez...