Tunisie : Le taux de croissance inquiète la BCT et la CONECT

Tunisie : Le taux de croissance inquiète la BCT et la CONECT

Par -
CP : CONECT

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 16 mai, la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT) a exprimé son inquiétude face à l’évolutions de certains indicateurs économiques, et ce à l’issue d’une rencontre avec la Banque Centrale de Tunisie.

En effet, l’évolution des indicateurs économiques et financiers en Tunisie, les problèmes de financement des PME, l’internationalisation des entreprises tunisiennes, la liquidité bancaire, le faible niveau des investissements, la désindustrialisation et ses menaces sur la création de valeur et d’emplois ont été au centre des entretiens qui ont eu lieu ce 16 mai entre une délégation du Bureau Exécutif de la CONECT conduite par M Tarak Cherif, Président de l’organisation et M Marouane Abassi, Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie et les premiers responsables de cette institution.

Il ressort des échanges entre les deux parties que « si certains indicateurs ont connu un début d’évolution favorable à l’instar du taux d’inflation qui a régressé ou de la stabilisation relative du dinar par rapport aux principales monnaies étrangères, d’autres indicateurs, au contraire, continuent à constituer des motifs d’inquiétude tels que le taux de croissance et le taux d’investissement ».  « Les causes de cette situation ne sont pas uniquement d’ordre économique et financier mais sont plutôt liées au climat général des affaires dans le pays et à la nécessité que les pouvoirs publics mettent en œuvre le cadre et les mesures adéquates pour assurer la reprise de la confiance des opérateurs nationaux et étrangers dans l’économie tunisienne », indique le communiqué.

La digitalisation, la mise en place par la Banque Centrale de plateformes d’information, d’orientation et de communication, le decashing, la lutte contre l’économie parallèle et l’ouverture de bureaux de change privés constituent autant d’outils permettant d’assurer la bonne gouvernance et la relance des secteurs structurés.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo