Min. de l’agriculture: Des poissons d’élevage consommables en dépit de leur aspect...

Min. de l’agriculture: Des poissons d’élevage consommables en dépit de leur aspect « répugnant »

Par -
Illustration

Dans un communiqué rendu public ce mardi 14 mai, la direction générale des services vétérinaires au ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, est revenue sur l’affaire de la saisie de poissons daurades d’élevage impropres à la consommation à Sousse.

S’agissant des symptômes remarqués sur les quantités de ces poissons, les tâches rouges observées sur la peau des poissons, seraient dues aux maladies de Red Spot disease, ou la Pasteurellose, qui sont des maladies animalières spécifiques aux poissons, affirme encore la direction, notant qu’elles ne représentent aucun danger pour la santé du consommateur, a-t-on affirmé.

Les quantités de poissons saisies sur le marché ne dépassent pas 50 kg, alors que près de 100 tonnes de poissons sont proposées quotidiennement, à la consommation, dans tous les marchés du pays, selon le communiqué, cité par l’agence TAP.

Dans ce sens, les services du ministère soulignent que les poissons issus de l’aquacculture, proposés à la vente dans les marchés tunisiens et commercialisés à travers les circuits de distribution légaux sont sains et propres à la consommation.

La direction des services vétérinaires assure quant à la qualité de ces produits, que les différents intrants utilisés dans les fermes aquacoles sont contrôlés y compris les produits d’alimentation et que le contrôle vise à vérifier leur conformité aux normes de sécurité et d’hygiène à travers les analyses continues effctuées dans les laboratoires.
Elle appelle également, le consommateur à acquérir les poissons d’élevage répondant aux normes de fraîcheur et d’hygiène notamment, en ce qui concerne le respect de la chaîne de froid et l’exposition dans les points de vente.

Rappelons-le, un responsable au ministère de la Santé a mis en garde contre la distribution sur le marché de daurades impropres à la consommation. Il a affirmé que ces poissons sont atteints d’une maladie inconnue et peuvent être dangereux en cas de consommation.

« On peut les reconnaître par des tâches rouges au niveau des yeux, et par leur prix qui est inférieur au prix ordinaire de vente », a-t-il précisé.

 

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo