Belhassan Trabelsi remis en liberté provisoire

La chambre de l’instruction de la Cour d’appel d’Aix-en-Provence a décidé de remettre en liberté provisoire sous controle judiciaire le beau-frère de l’ancien président déchu Zine El Abidine Ben Ali, Belhassan Trabelsi.

Arrêté le 14 mars 2019 en France Belhassen Trabelsi avait été placé en détention provisoire lundi 18 mars à Marseille.  Par la suite, il avait été remis en liberté le 28 mars 2019. Une caution de 100.000 euros a été versée pour assurer sa remise en liberté, mais une obligation de résider en France a été émise à son encontre, indique l’agence française AFP.

Le ministère tunisien de la Justice a fait savoir que Trabelsi devra respecter un contrôle judiciaire strict avec interdiction de quitter le territoire français, remettre les passeports en sa possession, désigner un lieu de résidence fixe en France et se présenter régulièrement aux autorités chargées d’assurer son contrôle.

La demande de son extradition sera examinée avant la fin du mois de juin 2019, ajoute-on.

Rappelons-le, visé par 43 mandats d’amener internationaux en plus de 17 avis de recherche en Tunisie, Belhassen Trabelsi avait été mis en examen pour « faux aggravé et blanchiment en bande organisée ».

Commentaires:

Commentez...