Carburant : Stations à sec, files d’attente et bidons en main

Carburant : Stations à sec, files d’attente et bidons en main

Par -
Photo issue des réseaux sociaux

Le blocage persistant au niveau de l’approvisionnement en carburant des stations-service et malgré l’intervention de l’armée qui a réquisitionné des camions afin d’assurer la distribution de carburant, certains citoyens ont décidé de laisser leur voiture au garage tout en faisant la queue devant les kiosques.

Acculés par une grève qui, officiellement, a été annulée, ces citoyens se sont munis de bidons pour acheter de l’essence. Des photos qui ont fait le buzz sur les réseaux sociaux. Des photos qui choquent, qui dénotent la situation actuelle du pays.

Photo issue des réseaux sociaux

Rappelons que les chauffeurs relevant de la fédération du transport ne se sont pas pliés à l’accord conclu, hier lors d’une réunion tenue au siège du ministère du Transport entre la fédération générale du transport, relevant de l’UGTT, l’UTICA et les ministères du Transport et de l’Industrie.

Accord qui a été suivi de la signature de l’avenant d’ajustement des majorations salariales au titre des années 2018 et 2019 et qui prévoit une prime de 220 dinars aux transporteurs de carburant et la classification de leur métier dans la liste des métiers de transport de matières dangereuses.

Photo issue des réseaux sociaux

Les chauffeurs n’ont pas accepté cet accord signé par leur fédération et ont décidé de poursuivre le blocage au grand dam du citoyen lambda qui ne sait plus à quel saint se vouer.

Pour rappel, la vente de carburant dans des bidons ou des bouteilles est strictement interdite… Mais peut-on leur en vouloir ?!

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo