Qu’est-ce qui se cache derrière la timide appréciation du dinar ?

Qu’est-ce qui se cache derrière la timide appréciation du dinar ?

Par -
Tribune | Par Montacer BEN CHEIKH, Maître de conférences des universités

Dans cet article, nous introduisons un indice du dinar que nous notons TNDX. Il s’agit d’une mesure de la valeur du dinar tunisien par rapport à la valeur d’un panier de devises de la majorité des principaux partenaires commerciaux de la Tunisie. Donc, cet indice permet de mesurer l’évolution de la valeur de notre monnaie nationale non pas par rapport à l’euro uniquement, ou au dollar américain uniquement ou encore à une autre devise étrangère, mais par rapport à l’ensemble des devises de nos principaux partenaires commerciaux.

Aux Etats-Unis, l’indice du dollar américain a été introduit en 1973. Depuis, plusieurs indices ont vu le jour. Les plus célèbres sont sans doute l’indice du dollar (DXY), l’indice de l’euro (EXY), l’indice de la Livre britannique (BXY), l’indice du franc suisse (SXY), l’indice du dollar canadien (CXY), l’indice du dollar australien (AXY) et l’indice du dollar néo-zélandais (ZXY), parce que ces indices sont négociables (tradable) sur les marchés financiers. Mais ce n’est pas parce qu’un indice ne serait pas négociable qu’il perd son intérêt. En fait, de même que l’on calcule l’indice des prix à la consommation pour évaluer le niveau général des prix, il faut calculer un indice de la monnaie pour apprécier son niveau et ses variations.

Plusieurs institutions se sont lancées dans l’introduction de nouveaux indices notamment pour les monnaies majeures (dollar américain, euro, Sterling, etc.) Ces indices sont soit pondérés par le niveau des échanges commerciaux (trade weighted) ou par le niveau de la liquidité des devises (liquidity weighted). L’indice du dinar que nous introduisons est une moyenne géométrique pondérée par le niveau des échanges commerciaux. La méthodologie de son calcul est parfaitement identique à celle de l’indice du dollar (DXY). La formule qui permet de calculer cet indice est :

 

« où  » a » est une constante, »
taux de change ¡ « est le taux de change du dinar par rapport à la devise ¡, « et » poids de la devise ¡ » est le poids la devise dans les échanges commerciaux de la Tunisie. »

Les poids des devises ont été calculés à partir des données de l’INS sur les deux dernières années disponibles (2016 et 2017). Par ailleurs, bien qu’il soit d’usage pour les indices négociables de supprimer les devises dont les parts sont inférieures à 2%, nous avons gardé celles-ci dans le calcul de notre indice. Le TNDX est de ce fait plus précis puisqu’il n’est pas exclusivement tributaire de l’euro et du dollar américain. La constante a été estimée à 211.27850282. Les pondérations des devises sont présentées dans le tableau suivant :

 

La figure ci-dessous donne l’évolution de l’indice du dinar entre le 3 janvier 2011 et le 25 avril 2019. Elle montre que notre monnaie a perdu plus de 46% de sa valeur sur cette période.

Le même graphique montre une légère hausse du TNDX depuis fin février. D’abord, cette hausse n’est pas la première dans son genre. Ensuite, elle n’est pas vraiment significative ; les calculs montrent que le TNDX n’a augmenté que de 1.3% depuis le début de cette année. Enfin, cette hausse ne résulte pas de la politique monétaire tunisienne ou d’une quelconque action gouvernementale. Cette hausse s’explique par la dépréciation continue de l’euro notamment par rapport au dollar américain. La monnaie européenne s’échange à son niveau le plus faible par rapport au dollar américain depuis le mois de juin 2017. Or, l’euro admet un poids qui avoisine les 68% dans le calcul du TNDX.

La dépréciation de l’euro devrait se poursuivre et on devrait observer bientôt un euro aux alentours de US$1.10 et ce pour de multiples raisons. D’abord, la Bundesbank a révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour la zone euro. Ensuite, la Banque Centrale Européenne va poursuivre sa politique d’assouplissement. Enfin, l’amélioration de l’économie américaine, la forte demande pour les actions américaines et la politique de la fed rendent le dollar US plus attractif que toute autre devise. Mais le plus important c’est la crainte des investisseurs de l’impact sur la monnaie européenne de la guerre commerciale qui s’annonce entre les Etats-Unis et l’UE, mais aussi et surtout le risque lié à la montée des mouvements nationalistes juste avant les élections européennes du mois de mai.

Nous nous garderons de faire des prévisions sur l’évolution du TNDX, mais nous communiquerons régulièrement son niveau même si nous ne disposons pas pour le moment des moyens techniques pour le publier en temps réel.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo