Issam Sartaoui, le prophète de la paix

Issam Sartaoui, le prophète de la paix

Par -
Tribune | Par Mohamed Habib Salamouna, professeur de français

[Le 10 avril 1983 était assassiné à Lisbonne le Dr Sartaoui, dirigeant de l’OLP et précurseur du dialogue israélo-palestinien…]

Issam Sartaoui a été l’un des premiers à saisir l’importance du dialogue avec les Israéliens et à prendre le risque de passer aux actes. Il a mis, dès lors, toute son énergie au service de ses convictions.

Il s’est efforcé de découvrir des hommes de bonne foi comme lui de l’autre côté de la barrière, d’établir les premiers contacts avec des Israéliens qui croyaient comme lui aux vertus salvatrices du dialogue. Il s’est acharné à leur raconter la Palestine, le combat de son peuple, ses aspirations, ses objectifs, à affirmer son droit de créer un Etat à côté de l’Etat d’Israël.

Issam Sartaoui a franchi les frontières lorsque le simple fait d’y penser était sacrilège. Il a été celui qui a osé allumer sa bougie dans les ténèbres et découvrir la lumière avant les autres. Il a traversé le mur du temps.

Il était fier et déterminé, ce qui l’a aidé à traverser le champ des mines, avec la foi des prophètes sûrs de leur parole, qui méprisent les dangers qu’elle suscite.

Sa vie n’avait de sens que si elle lui permettait de réaliser son vœu le plus cher. Aussi disait-il souvent que son martyre ne serait pas vain s’il devait servir la juste cause de son peuple. Issam ne craignait plus la mort, elle faisait partie de son contrat avec le peuple qu’il a tant aimé, pour lequel il a vécu et pour lequel il s’est sacrifié.

Les balles qui ont atteint son corps visaient également sa pensé, qui privilégie la raison, la sagesse, l’humanité, toutes ces valeurs qui ont guidé ses pas, ses paroles et ses actes.

Est-il prématuré d’affirmer aujourd’hui que Sartaoui ne s’est pas battu pour rien, qu’il a fait souche, que d’autres ont pris le flambeau et que les résultats sont là pour le prouver ?

Tous ceux qui ont partagé ses convictions et ont conduit les peuples palestinien et israélien à un engagement sans retour, fondé sur une reconnaissance mutuelle, sont irrévocablement tenus d’aboutir à la paix juste et globale qui permettra aux Palestiniens de faire respecter leurs droits nationaux et aux Israélien de connaître la sécurité.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo