Une page d’histoire : Le mystérieux siècle vandale en Tunisie

Une page d’histoire : Le mystérieux siècle vandale en Tunisie

Par -

Venus d’Espagne, les Vandales franchirent le détroit de Gibraltar et se dirigèrent vers la Tunisie où ils avaient été appelés par Boniface, le comte d’Afrique.

Ils se dirigeront vers Carthage où ils finiront par pénétrer en vainqueurs après avoir pris la mesure de plusieurs villes du littoral nord-africain.

Sur les décombres de la province romaine mourante, les Vandales établirent un royaume dans la Tunisie de l’époque et, contre le catholicisme, déclarèrent l’arianisme en tant que religion officielle.

Dirigé par le roi Genséric, le royaume vandale allait connaître une expansion remarquable. Grâce à la marine qu’il a créée, Genséric allait en effet conquérir la Sardaigne, la Corse et la Sicile. Puis, profitant des intrigues de palais dans l’empire finissant, il s’emparera de Rome le 15 juin 455.

C’est son fils Hunéric qui succéda à Genséric pour régner durant sept années qui seront marquées par la persécution des catholiques.

Hildéric et Gélimer régneront ensuite jusqu’à la date du 15 septembre 533 lorsque Bélisaire parviendra à prendre Carthage après une brève campagne contre les Vandales.

La domination vandale entrait alors dans l’histoire. La Tunisie de l’époque passait en effet dans l’orbite des empereurs de Byzance.

Cette domination byzantine ne s’achèvera qu’en 698 avec la prise de Carthage par les conquérants arabes.

Que reste-t-il de ce siècle vandale? Les noms des souverains, une nouvelle toponymie et des récits historiques sont les derniers échos des Vandales, ce peuple du Grand nord qui fonda un royaume dans la Tunisie du cinquième siècle.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo